Pourquoi Intel, ne fait plus autant rêver avec ses processeurs

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Il faut avouer que les nouveaux processeurs de chez Intel, ne provoquent pas la fièvre, l’engouement que l’on a pu connaître à une certaine époque.

Il y aurait de quoi s’enthousiasmer pourtant, car un bond technologique a été franchi avec les architectures de processeurs Ivy Bridge, passage à la gravure en 22 microns, ainsi que l’industrialisation massive des transistors tri gate 3D, technologies gages de fonctionnement à des tensions encore plus bases d’où moins de dégagement de chaleur, moins de consommation électrique, paramètres auxquels sont hautement sensibles les ordinateurs portables )

, mais aussi gage de puissance accrue puisque la miniaturisation entraine des implantations en densités plus grandes.

Par rappot aux architectures courantes en 32 microns, la nouvelle architecture des processeurs permettrait d’obtenir un gain égal avec une tension deux fois moindre !

Le passage à la gravure en 22 micron a été acté fin 2011 , et la gravure en 14 et même 10 micron est déjà programmée pour un avenir proche.

Cependant, il faut bien comprendre que le Yvi Bridge n’est qu’une évolution des process industriels et non pas des évolutions d’architecture.

AMD a abdiqué définitivement, et Intel se retrouve tout seul dans l’arène désertée, qui se souvient des puces Cyrus des années90 ?

AMD serait-il promis au même rapide oubli ?

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »